0
Votre panier est vide.

Musique et personnes âgées

jeudi, 23 février 2017 11:02;

Est-il encore besoin de prouver combien la musique vivante dans les milieux hospitaliers contribue à améliorer le quotidien des patients ?magique et abordable.

 

Aujourd’hui, il n’est plus nécessaire de démontrer combien la musique peut contribuer à l’amélioration du quotidien des patients en milieu hospitalier.

En particulier, de nombreuses expérimentations ont prouvé que les pratiques chantées et/ou instrumentales étaient spécifiquement bénéfiques pour les personnes âgées en situation de dépendance. On a ainsi constaté qu’une activité musicale collective ou individualisée permettait d’obtenir des résultats qui se manifestent à divers niveaux :

- La forme ludique des interventions concourt à améliorer la communication entre le personnel d’encadrement, les équipes soignantes et les résidents. Le rapport d’échange ainsi instauré participe à l’atténuation des contenus anxiogènes et répétitifs du quotidien dans l'établissement. 

- La dimension créative et collective du jeu musical favorise naturellement l’expression du JE social à travers la prise de conscience de l'importance du rôle de chacun au sein du groupe.

- La nécessité d’exercer une gestion du souffle (pour le chant) et une bonne coordination gestuelle (pour les percussions corporelles ou instrumentales) en liaison avec un indispensable travail d’écoute ou d’observation contribue activement à une sollicitation efficace de la mémoire par le geste musical. 

- La satisfaction procurée par la mise en œuvre de cette parenthèse récréative contribue grandement à l’installation d’un bien-être propice au bon moral du patient et à la sortie d’un éventuel isolement.

 cristian newman 63291 lugdivine

Les Editions Lugdivine, spécialisées dans la production d’ouvrages et de tutoriels pour l’éducation musicale, mettent à votre disposition de nombreux outils sonores qui peuvent répondre à des objectifs aussi bien pédagogiques que thérapeutiques. Tous les instruments portés au catalogue ont été soigneusement choisis et ne nécessitent, généralement, aucune compétence préalable pour les mettre en pratique. Parmi le large éventail proposé, nous avons sélectionné  ceux qui semblaient les mieux adaptés au public concerné. 

- Bol tibétain : pour affiner l’écoute, favoriser le retour au calme, la concentration et la respiration…

- Chimes : pour développer la coordination des gestes (ouverture des bras, de l’épaule jusqu’au poignet).

- Clochettes crotales : pour maîtriser la manipulation d’objets instables (précision du travail des doigts…)

- Grappe de graines : pour appréhender le plaisir du toucher et les différents résultats sonores afférents …

- Maracas : pour gérer le mouvement rythmique et la précision des gestes…

- Sanzula :  pour créer ou re-créer des tourneries (ostinatos) aux sonorités apaisantes et relaxantes avec les pouces (d’où l’appellation de piano à pouces). C’est l’instrument lénifiant par excellence.

- Tambour d’océan : pour contrôler en douceur la circulation de petites billes pour produire différentes intensités sonores imitant les flux et reflux des vagues. Sa manipulation nécessite une grande coordination de mouvement dans la gestion de la latéralisation. 

- Zenko : pour combiner percussion digitale et frappe avec mailloche. Excellent outil pour un travail de gestion du bon geste, de mémorisation et de création d’ostinatos rythmo-mélodiques très gratifiants pour l’utilisateur même non musicien.

 

 Je retrouve les produits ICI