Editions Lugdivine - Le spécialiste de la pédagogie musicale - Qu'est-ce qu'un duduk (doudouk) ?

 

Besoin d'aide ? 04.37.41.10.40

lugdivine

Panier0
Total TTC :0,00 €
Votre panier est vide!

Qu'est-ce qu'un duduk (doudouk) ?

jeudi, 30 mars 2017 16:23;

Instrument à vent à anche double, le duduk possède une sonorité très douce et assez grave.

Présentation du doudouk

Le duduk, doudouk, duduki, doudoug ou dadouk (en arménien Դուդուկ) est un instrument de musique arménien à anche double, comme le hautbois. En 2005, l'UNESCO proclame « Le Duduk et sa musique » au patrimoine culturel immatériel de l'humanité.

Le duduk possède une sonorité très douce et assez grave pouvant devenir nasillarde et métallique lorsque le musicien souffle plus fort ou emploie des anches plus souples. Le doudouk peut se jouer soit en soliste ou en accompagnement.

Joué en soliste, il est préférable d’être soutenu par un autre doudouk. Le premier interprète la mélodie, le deuxième doudouk joue la tonique basse en bourdon. Les arméniens appelle cela le Dam.

doudouk

Facture de l’instrument :

Cet instrument à vent à perce cylindrique est composé d’un tube en bois d’abricotier et d’une anche double en roseau.

Le tube possède 8 trous de jeu sur l’avant + 1 sur l’arrière, complété par 1 trou d’évent également à l’arrière.

Un morceau de  bois de vigne sur l’anche, joue le rôle de régulateur d’air et du son, et un autre morceau de bois sert de couvre-bec.

duduk

Technique de jeu :

Pour préparer l’anche il est possible de déposer quelques gouttes d’eau à l’intérieur, pour l’ouvrir.

Cet instrument diatonique, existant en différentes tonalités (la, do, sol…), couvre une octave et un tiers auquel se rajoute une note que l’on obtient en pinçant les lèvres.

Pour la prise en main :

  • Placer la main gauche en haut, la main droite en bas.
  • Tenir l’instrument avec les 3 doigts de la main droite : le pouce, l’index et l’auriculaire.
  • Placer l’index avec la deuxième phalange à côté du 4ème trou, le pouce  se place en face de l’index  et l’auriculaire à côté du 7ème trou.

Pour l’émission du son, il faut :

  • Inspirer l’air avec la bouche ou le nez, gonfler les joues,
  • Contracter les  muscles abdominaux, pour expirer l’air avec force,
  • Ne pas enfoncer l’anche dans la bouche de plus de ½ cm. Si on l’enfonce plus, le son sera sourd et il deviendra plus difficile de souffler.

On peut rendre le jeu de cet instrument encore plus subtil avec différentes techniques comme : 

  • Le Vibrato : sur la plupart des instruments à vent on obtient le vibrato par la cage thoracique ou par le ventre, tandis que sur le doudouk on obtient le vibrato en gonflant les joues et en bougeant la mâchoire de haut en bas. Il existe différents types de vibratos : lent, rapide et court.
  • Le Glissando : on obtient le glissando en conjuguant le travail des lèvres et des doigts, en ouvrant et en fermant les doigts.
  • Le souffle continu : on inspire par le nez et on souffle par la bouche sans couper le souffle.

 

duduk2

Contenu de cet article issu du site de LEVON CHATIKYAN

Retrouvez notre sélection de duduk ICI.

 

Media